pythonga

Le Pythonga, un bateau qui a servi durant la période du flottage du bois, attend désormais les visiteurs, le long de la promenade de la rivière Désert, à Maniwaki.

bateau pythonga 01

Le remorqueur Pythonga avant sa mise en service, années 1928-1929. Barrage Lacroix, réservoir Baskatong

Source photo : Famille Robert Hilliker

Collection : Le Château Logue Inc.

  bateau pythonga 02

Le remorqueur Pythonga amarré au barrage Lacroix, réservoir Baskatong, circa 1980

Source photo : Alain Lafrance

Collection : Le Château Logue Inc.

  bateau pythonga 03

Le remorqueur lors de ses premières années de travail sur le réservoir Baskatong, au cours des années 30.

Source photo : Alain Lafrance

Collection : Le Château Logue Inc.

 NOTE : cliquez sur n'importe quelle photo pour obtenir un agrandissement


L’industrie forestière et la drave ont largement contribué à la prospérité de la Haute-Gatineau. Pendant près de 65 ans, le Pythonga remorqua des millions de mètres cubes de bois sur le réservoir Baskatong.

Visites du remorqueur

Le site est actuellement fermé

Rue des Oblats, Maniwaki
(Voisin du Centre sportif Gino-Odjick)

Codes GPS
N 46 22.643
W 75 58.718

Le Pythonga : un travailleur infatigable

Arrivé par chemin de fer à Maniwaki en 1928, le Pythonga sera glissé sur la neige jusqu’au réservoir Baskatong. Le remorqueur mesure 85 pieds de long sur 16 pieds de large, pour un poids total de 70 tonnes.

Sept hommes composaient l’équipage. D’abord, le capitaine et son second, deux mécaniciens, deux hommes de pont et un cuisinier ou une cuisinière.

Les hommes se partagaient les quarts de jour et de nuit. Le capitaine avait sa propre cabine. Les autres se partagaient aussi les tours de couchette.

Le Pythonga étant dépourvu d’instruments de navigation, son pilotage est entièrement tributaire de l’expérience des hommes d’équipage. Le mécanicien à fond de cale conduit le bateau, dirigé par les indications sonores qu’il reçoit du capitaine :

  • 1 coup de cloche : départ
  • 2 coups de cloche : machine arrière;
  • 3 coups : ralentir;
  • 4 coups : en avant toute!

À chaque traversée, du Réservoir Baskatong, le fidèle remorqueur sillonnant le plan d’eau contourne îles et presqu’îles et évite les hauts-fonds.